Patrimoine de Lorraine

Faites une recherche dans ce blog

lundi 22 mai 2017

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

L'église paroissiale de Saint-Albain est un édifice religieux du milieu du XIIIe siècle
construit d'une seul jet et reprenant, en partie, les codes de l'architecture romane.

Malheureusement lors de mon passage, elle était fermée ; je vous propose alors de
découvrir l'extérieur de cette église du premier art gothique teinté d'art roman.

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

 Datée des années 1220-1250, l'église de Saint-Albain, appartenant au Chapitre Saint-Vincent
de Mâcon, pourrait tout à fait appartenir à l'ensemble des édifices romans bourguignons tardifs.

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

L'église a été construite en petit moellon assemblée en opus vittatum avec couverture de laves.

La façade occidentale est percée d'un portail ogival surmonté d'une baie géminée sous un puissant
arc de décharge supportant l'extrémité d'une courte tour de plan barlong, ornée également
d'une frise d'arceaux groupés par deux et trilobés. 

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)
Façade occidentale - Portail étroit à tympan frappé d'un épée
et arc-brisé soulignant l'ensemble. 

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)
 Façade occidentale - Fenêtre gothique à deux lancettes trilobées et oculus

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)
 
La tour de la façade occidentale, totalement aveugle de prime abord, est en fait un pigeonnier dont
on peut voir les 300 boulins-nichoirs répartis sur plusieurs niveaux, l'on pénètre à l'intérieur de
l'édifice ; les pigeons s'envolaient par une petite ouverture donnant sur l'extérieur.

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

 Entre les deux clochers, la nef et ses bas-côtés voûtés affichement des baies gothiques trilobées
scandées par des contreforts maçonnés.

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)




SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

Le chevet gothique polygonal est dominée par un clocher octogonal ayant deux niveaux :
un premier affichant des arcatures trilobées se rapprochant des lèsènes romanes
et un second dédié aux cloches et présentant, sur chaque pan, une baie
gothique géminée associant deux arcs trilobés retombant sur une
colonnette centrale et sur des piédroits latéraux.

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)



SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)



SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

SAINT-ALBAIN (71) - Eglise Saint-Albain (XIIIe siècle)

_____________________
 
Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2017 © Tous droits réservés

jeudi 18 mai 2017

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge à l'Enfant de Dracy-Chalas (Fin XIVe)

Le Musée d'Art Sacré de Dijon est d'une richesse incroyable en matière de Vierge à l'Enfant ;
celle présentée ici et classée en 1974 provient de la chapelle Saint-Amand du
hameau de Dracy-Chalas à Viévy, en Côte d'Or.

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge à l'Enfant de Dracy-Chalas (Fin XIVe)

En bois polychrome, cette remarquable sculpture représente la Vierge assise
portant son fils sur son genou gauche.

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge à l'Enfant de Dracy-Chalas (Fin XIVe)

La main droite de la Vierge et celles de l'Enfant Jésus ont été cassées.

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge à l'Enfant de Dracy-Chalas (Fin XIVe)

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge à l'Enfant de Dracy-Chalas (Fin XIVe)

Les joues pleines, la Vierge aux yeux grands ouverts et au léger sourire,
possède une longue chevelure ondulée partiellement masquée
par un voile et une couronne.

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge à l'Enfant de Dracy-Chalas (Fin XIVe)

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge à l'Enfant de Dracy-Chalas (Fin XIVe)

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge à l'Enfant de Dracy-Chalas (Fin XIVe)

 L'Enfant Jésus au visage rond et aux cheveux bouclés devait tenir, entre
ses mains, un oiseau, depuis longtemps disparu.

DIJON (21) - Musée d'Art Sacré : Vierge à l'Enfant de Dracy-Chalas (Fin XIVe)

_____________________
 
Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2017 © Tous droits réservés

mardi 16 mai 2017

EUS (66) - Village médiéval

Construit en terrasses dans la garrigue entre la vallée du Conflent et le mont Canigou,
le village d'Eus appartient à la liste des plus beaux villages de France.

EUS (66) - Village médiéval

Assiégé à plusieurs reprises, notamment par les Français au XVIe siècle et les Espagnols
au XVIIIe siècle, le village a réussi conserver un beau patrimoine composé de l’imposante
église Saint-Vincent située au sommet (construite sur les vestiges d'un ancien
château-fort médiéval) et un dédale de ruelles pentues !

Le seul regret : ne pas avoir eu de soleil lors de ma visite...en août pourtant !

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval


EUS (66) - Village médiéval

Bien que reconstruite de 1726 à 1743, l'église Saint-Vincent reprend une partie des murs
de l'ancien château-fort d'Eus notamment des parties du rempart.

Le château est cité dès 848 et est transmis par le comte de Cerdagne, Guillem-Raymond
à son fils Guillem-Jorda, en 1095.

En 1305, la forteresse relève du roi de Majorque, Jacques II.

En 1311, Pierre de Fonollet s'en porte acquéreur.

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval



EUS (66) - Village médiéval
Morceau du rempart médiéval en léger contrebas de l'église

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

De l'ancien château subsiste une salle appuyée sur la courtine nord et un couloir voûté en
berceau installé sous les contreforts de l'église et correspondant au chemin de ronde médiéval.

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

Le sommet du village où ont été installé le château puis l'église Saint-Vincent présente
de nombreux affleurement rocheux dont les bâtisseurs se sont servis.

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

L'accès au chemin de ronde médiéval se fait aujourd'hui depuis l'extérieur
en passant par une haute ouverture en plein cintre.

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

Un autre passage voûté permet d'accéder à l'esplanade de l'église.

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

L'une des tours rondes de l'ancien château-fort a été conservée et est intégrée à l'église.

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

Depuis le bas du village jusqu'à l'esplanade de l'église, des ruelles pentues permettent
de grimper, à son rythme, au sommet.

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval

EUS (66) - Village médiéval
_____________________
Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2017 © Tous droits réservés